• LE SOLEIL COUCHANT

                                                            LE SOLEIL COUCHANT

     

    Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées;
    Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
    Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
    Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

    Tous ces jours passeront ; ils passeront en foule
    Sur la face des mers, sur la face des monts,
    Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
    Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

    Et la face des eaux, et le front des montagnes,
    Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
    S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
    Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

    Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
    Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
    Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
    Sans que rien manque au monde immense et radieux !

    votre commentaire


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Octobre 2015 à 04:51

    Allô p'tite soeur... Parfois quand le soleil se couche, on peut compter trois ou quatre couleurs dans le ciel, surtout le rose, le blanc et le bleu. Si le ciel n'est que rouge, on risque d'avoir beaucoup de chaleur. Je ne sait pas si on a eu l'été Indien encore. Une de mes filles m'a dit qu'on doit avoir plusieurs jours de froid ensuite deux ou trois jours de chaleur. On a pas encore eu plusieurs jours de froid. J'ai quand même vu des flocons de neige samedi après-midi et des feuilles a ramasser, hihihi.

    Bisous, bonne fin de semaine/semaine,

    Ton p'tit frère qui t'aime bien.

    2
    Mercredi 17 Février 2016 à 15:26

    Bonjour, je me suis mis à parcourir un de vos poème. Il est très bien écrit, une grande sensibilité dans les mots, une très grande observation des choses, c'est certain . La fin est plus mélancolique, un peu les styles de mes textes également ; elle est puissante la dernière phrase, "je m'en irai sans que rien ne manque au monde !" Si cela est bien vrai, ne dit on pas toujours que le monde tournera toujours sans nous, ne laissons nous pas tout de même quelque chose d'inestimable après nous: à savoir ce que nous avons su offrir aux autres, notre écoute, notre bonté, notre amour pour eux .... ainsi en nous allant, il manquera tout de même quelque chose au monde, même se cela peut-être à notre modeste niveau . J'aime beaucoup votre texte, je passerai lire les autres plus tard

     

    Amicalement

    claude cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :